Accueil > réseau > Présentation Réseau

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer
réseau transnational

La constitution d'un réseau transnational émane d'abord de la nécessité de cerner le travail et d'unifier les visions des associations actives dans le domaine de l'enfance en situation difficile. Cette plateforme interactive est l'essence même d'un réseau qui ne cesse de s'élargir au fil du temps.

Elle illustre l'importance de la valorisation des actions promouvant la notion de développement local. Rien ne semblait plus pratique qu'un espace qui, bien qu'il soit virtuel, pourrait contribuer activement à la diffusion des informations susceptibles d'éveiller le sens d'engagement et de responsabilité de chacun des acteurs investis dans ce domaine.

Le travail de structuration du réseau a montré que dans tous les pays où les futurs membres du réseau œuvrent, il existe un décalage entre les ratifications des principaux instruments internationaux relatifs aux droits des enfants et à la déclinaison, à l’application de ces principes dans les législations nationales. Il est donc opportun que les adhérents du réseau mettent en œuvre des actions de reporting et de plaidoyer à l’échelle locale et internationale, qui porteraient sur les violations des droits des enfants dans le but de dénoncer et dans le meilleur des cas, orienter les réformes des lois actuelles en matière de protection de l’enfance.

Le réseau travaillera sur des thématiques communes qui concernent la protection des enfants et le renforcement des capacités des acteurs locaux intervenants dans le champ du développement social, avec une approche transnationale. Pendant les différents ateliers et rencontres, des axes d’interventions communes ont été priorisés, notamment la question des mineurs migrants séparés (Maroc-Algérie vers Europe et RDC vers Maghreb). Pour cette catégorie, il est question de mettre en œuvre des programmes, projets et actions pour une réelle tutelle, juridique et psychosociale. Le dynamisme et la « vie » même du réseau permettrons dans le futur de se consacrer à d’autres axes d’intervention.